Récit d’une dispute…

Hier soir, dispute avec mon chéri…

C’est bizarre parce que dans l’après midi, j’avais lu sur un blog un article intitulé: « Couple: comment discuter sans se disputer »

Prémonitoire?!!


Je sais pas trop mais en tout cas, j’aurai préféré que ça n’arrive pas.


C’était à propos d’un truc bête…(mais la plupart des disputes ne sont-elles pas dues à un truc bête?)

Enfin, c’est vrai que sur le coup, j’étais en colère et triste! Je lui en voulais d’avoir réagit comme ça.

J’ai toujours eut du mal à me confier, à dire ce qu’il n’allait pas. Je garde tout pour moi. C’est bizarre, je sais mais je n’arrive pas à dire les
choses. Tout reste bloqué en moi comme une grosse boule brûlante qui me fait mal au ventre et me donne la nausée. Ça ne veut pas sortir comme si, tout ces mots coincés, si jamais ils sortaient,
me brûleraient les lèvres avec une douleur bien plus forte encore que s’ils étaient resté dedans…


Alors je me suis plongée dans mon mutisme habituel, recroquevillée dans un coin du canapé. Je lisais Le journal de Bridget
Jones
, enfin j’essayai…Parce que d’une, c’est pas facile de lire avec les yeux plein de larmes et de deux pas évident non plus de se plonger dans l’histoire d’une trentenaire
célibataire quand on a une multitude de pensées tout aussi tristes les unes que les autres qui tournent dans la tête.


Mon chéri lui, lisait des BD (j’étais passé à la médiathèque dans l’après midi…). Il devait être 20h ou presque et on avait pas encore mangé. Il
était hors de question que je me mette à cuisiner…et puis j’avais pas faim et j’avais enfin réussi à me plonger dans la vie trépidante de miss Bridget… Alors tant pis pour
lui!!


Au bout d’un (long) moment, mon chéri a prit l’ordinateur portable, quelques bouquins et il est monté sans un mot sans un regard dans la
chambre…

Pff ça m’a mis un sacré coup au moral sur le moment.

D’autant que c’est moi qui aurait du monter dans la chambre pour m’enfouir sous les draps avec mon bouquin afin de lui montrer ma
désapprobation.


Hélas j’avais trop attendu…

Attendu quoi au juste?

Un petit geste, un signe, une parole, un regard…un petit quelque chose qui montrait qu’il tentait de renouer contact…mais rien!!! Arf, les
mecs!!!


Un peu penaude et surtout prise à mon propre piège, je suis retournée voir Bridget…peut être qu’elle aurait deux trois conseils à me
donner!


Vers 22h30, avec un mal de crane horrible, je suis montée, j’ai traversé la chambre sans un regard pour mon homme en tête à tête avec l’ordinateur.
(comment ça comment je le sais?!! Bon c’est vrai, je lui ais jeté un regard en coin quand je suis rentrée)

Après brossage de dents, prise de Doliprane 1 gramme…je me suis glissé dans les draps et hop j’ai tourné le dos à mon chéri…alors que je mourrais
d’envie de me blottir dans ses bras… :(


Suite à l’extinction des feux, j’attendais toujours un petit geste de sa part. Je rêvais qu’il vienne se coller à moi. Ou qu’il me prenne doucement la
main. Je me serais même contenté de son pied frôlant le mien. Mais non rien!! Et pire encore, alors qu’il était allongé sur le dos, je l’ai entendu se retourner, et donc me tourner le
dos!!!

Il n’y avait rien à espérer ce soir…c’était fini!! On allait s’endormir fâchés…pour la première fois.


En y réfléchissant. Je pense que c’est mon ego, ma fierté qui m’a empêché de faire le premier pas. Mais je ne voulais pas lâcher, car d’habitude c’est
toujours moi qui craque en premier. Et même si ça me rend malheureuse, je voulais que cette fois ce soit lui qui vienne vers moi. C’est peut être ridicule, mais c’est comme ça. J’ai tenu
bon…


Et ça à payé.

Ce matin, quand le réveil à sonné, je n’ai pas bougé. D’habitude je me blottit direct contre lui et je somnole dans ses bras jusqu’à ce qu’il se lève
pour prendre sa douche. Mais là non, je suis resté immobile (bien consciente que les minutes défilaient et que je prenait le risque qu’il parte alors que nous étions toujours
fâchés).


Il s’est redressé et m’a embrassé furtivement sur la joue (seule partie de mon corps qui dépassait des draps) avant de filer sous la
douche.


Aaaah mon dieu, ce que ça fait du bien!!


J’étais soulagée, heureuse et triste en même temps…je n’avais qu’une envie, c’était qu’il revienne s’allonger à coté de moi pour que je puisse me
blottir dans ses bras.

Ce que j’ai fait à peine mon chéri de retour à mes cotés…


Avec un peu de recul, je me dis que j’ai été bête…qu’on a été bêtes. Mais c’est la vie! Ça fait partie
du jeu.

 

 

2 thoughts on “Récit d’une dispute…”

  1. LOL on est vraiment tous pareils je crois :o)
    Plus je te lis, plus j’aime ton blog, j’espère que tu ne verras pas d’inconvénient à ce que je te mette dans mes liens !

  2. Merci du compliment!! J’aime beaucoup ton blog aussi! ça fait un moment que je me balade chez toi, on y rigole bien mais je commence juste à (enfin) oser poster des commentaires. Et je vois que j’ai bien fait!!! Pas de soucis pour le lien, je te met aussi dans les miens  ;o)

Comments are closed.