Paf le piaf…

Ce matin, pendant que je déjeunais tranquillement devant la télé, j’ai entendu un truc taper fort contre la fenêtre.
J’ai juste eu le temps de me retourner pour apercevoir un truc foncé vers la vitre.
Sur le coup, ça m’a fait sursauter. Et tout de suite je me suis imaginé la rue remplie de nos chers vieux voisins de quartiers agressant la maison à coup de pierres histoire de nous rappeler à quel point ils sont heureux de nous voir habiter ici…

Étant donné qu’aucune autre « pierre » vint s’écraser contre la fenêtre et qu’en plus je n’entendais aucun cri de joie ou protestations de quelque sorte, j’en vint à l’explication la plus logique, à savoir qu’un piaf avec quelques lacunes en matière de navigation s’était prit la fenêtre en plein vol… Explication aussitôt confirmer par les plume que j’ai retrouvé collées à la fenêtre…

[ça me rappel quand j’étais au lycée. Le conseil général et l’architecte se sont éclater en créant ce lycée. Il ressemble plutôt à un hall d’aéroport futuriste avec de grande baies vitrées (on
crevait de chaud en été et on caillait en hiver…) et des espèces de passerelles avec un jardin intérieur. Un chouette lycée vraiment et qui ne ressemblait pas aux lycées en forme d’immeuble gris et moche qu’on a plus souvent l’habitude de voir…
Bref, à cause des immenses baie vitrées, de nombreux oiseaux venaient s’écraser contre les vitres si bien que le lycée installa des espèces d’autocollants en forme d’oiseaux partout sur les vitres et censé empêcher ses derniers de se les prendre en plein bec…]

Ayant la certitude que c’était bien un oiseau qui avait tapé la fenêtre, je l’ai ouverte et j’ai regardé par terre à la recherche de l’oiseau.
Peut être qu’il était juste sonné et dans ce cas je l’aurai mis à l’abri du passage, des chats et autres dangers…mais il n’y avait pas de piaf en vu.

Je suis sortie de la maison pour mieux regarder (enfin pas trop parce que j’avais pas de chaussures et puis il faisait frais et j’étais en tenue de combat) et là, pareil, pas d’oiseau…
Alors je sais pas où il est passé, peut-être qu’il était déjà reparti mais quand même ça a tapé fort !!!
ça m’embêterais qu’il soit mort, le pauvre en plus on à un nid d’hirondelle sous le toit…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

CommentLuv badge