Week end festifodisputosportif…et floral n’oublions pas!!

Lundi oblige, je vais vous racontez mon week end.


Vendredi:

Normalement le vendredi, mon homme termine plus tôt, à 15h. (et oui, même à l’armée il y a les 35 heures ;) Le soir on était invité pour l’anniversaire d’un de mes amis et du coup mon homme qui devait aller aider un de ses collègues qui retape un maison, avait annulé pour rentrer à 15h25 sachant qu’on devait être chez mon ami à 18h-18h15.

Vers 14h, mon chéri m’appelle et me dis que finalement, il va quand même filer un coup de main à son collègue mais qu’il sera à la maison à 18h pétante. (on habite à 5min de chez mon ami)

Il est 18h, mon chéri n’est toujours pas là. 18H15 toujours personne…je l’appelle: répondeur, il me rappelle 5 min après pour m’annoncer qu’il part à peine de chez son collègue…Grrrrr. Sachant qu’il faut environs 35-40 min pour revenir, on sera bien à la bourre!!

Bref, on arrive, la soirée se passe bien. On rentre à 2h.

Samedi:

Debout vers 8h44…argh!!
9h15 environs, départ de la maison direction la Savoie pour récupérer la toute nouvelle voiture de mon homme chez le concessionnaire.
On s’arrête chez ses parents et en repartant, il fait une remarque sur la voiture, je répond et là, je me fais jeter comme une vieille chaussette. Je lui demande ce qu’il y a, pourquoi je ne peux plus rien dire (sachant que la veille je m’étais aussi fais envoyer promener simplement pour lui avoir fait remarquer qu’il n’avait pas mis ses feux alors qu’on partait de chez mon ami.)

Ensuite ben je fais la gueule. Je ne dis plus un mot dans la voiture, répond mollement quand il me pose une question, ne le regarde pas.
On fait quelques courses et en sortant du magasin, alors qu’on était encore dans la galerie marchande, mon homme me demande de l’attendre puis disparaît un peu plus loin.

J’attends, j’attends et puis quelques minutes plus tard, il revient avec un gros bouquet de fleurs. Des lys, des roses, trop beau.
(Je n’aime pas particulièrement les fleurs, il m’était déjà arrivé qu’on m’en offre et cela me faisait toujours relativement peu plaisir. Sauf que la première fois ou mon chéri m’a offert une rose, ça m’a fait extrêmement plaisir! Ce n’est pas du tout la même chose, ça n’a pas la même « valeur » selon qui offre les fleurs. À chaque fois que mon homme m’en offre, je suis ravie et j’en prend soin de manière à ce qu’elles durent le plus longtemps possible).

Je le remercie et la il me dis: « merci à toi »
Je lui demande pourquoi et il me répond: « c’est toi qui me supporte »

Je pense que ce bouquet était une manière de s’excuser pour les deux fois ou il m’avait envoyer promener. Inutile de dire que j’ai vite retrouvé le sourire et que l’ambiance dans la voiture durant tout le trajet vers la maison était beaucoup plus légère.

Dimanche:

On fait les loques devant la télé jusque vers 12h.
Et puis d’un coup mon homme lâche: « on bouge ».
Je lui demande ce qu’il veut faire et il me dis de mettre mes chaussures de randonnée, mon sac à dos et qu’on va aller casse croûter dans la forêt.

Oui parce que depuis peu, j’ai une super paire de chaussures de randonnée, avec les belles chaussettes qui vont avec et le super sac à dos pour parfaire la panoplie. Le tout offert (à ma demande) par ma môman pour mon dernier anniversaire (ce qui remonte à juin) et depuis je n’avais pas eut l’occasion de les essayer.

Donc on part en voiture un peu au hasard. On grimpe sur la montagne qui suit le Rhône (à moins que ça ne soit l’inverse). On se gare dans un chemin de terre après un village et on est partit.

En plein milieu des vignes, raisin blanc, raisin noir.
On trouve des mûres miam !!

Et puis vu qu’on est en plein soleil, on décide de rejoindre la forêt que l’on aperçoit un peu plus bas. Alors on coupe à travers champs, dans les herbes très hautes, sur un terrain qui descend à pic, on a du mal à tenir debout sans glisser et je suis soudain heureuse d’avoir mes super chaussures conçu dixit le vendeur pour
« la grande randonnée, jusqu’à plusieurs jours, sur tout terrain avec denivelé important, par tout temps ».

On finit par arriver au bord d’un petit ruisseau. On décide de manger là.
Pour rentrer, on décide de passer par un autre chemin.

Au bout d’un moment, on aperçoit la voiture tout en haut d’un champ de vigne. On décide de grimper par la même si c’est très raide.

On grimpe, on grimpe et c’est duuur, je m’arrête pour goûter le raisin…huuum. Toujours heureuse d’avoir mes super chaussures avec toujours dixit le vendeur: des crampons propulseurs…

On finit par arriver complètement vannés à la voiture…

En rentrant, on à foncés sous la douche et on a plus bougé de la journée.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

CommentLuv badge