Dur dur d’être une footeuse…

Hier soir, toute fière d’avoir réussi à imposer le match FC Barcelone – Olympique Lyonnais, je m’installe confortablement devant la télé pendant que mon homme
se plonge dans un livre.


Le match commence…et j’ai beau râler, leur donner des conseils derrière mon écran, gémir, crier, bondir, les encourager, chanter « qui ne saute pas nest pas lyonnais« , rien y fait et on
perd le match 3-0.

Alors là, comme à chaque fois que Lyon perd (heureusement que ça n’arrive pas souvent), je suis toute triste, j’ai presque envie de
pleurer, et je me retiens fort parce que si une larme venait à s’échapper, j’aurai droit à une remarque de mon homme me disant que c’est nul de se mettre dans des états pareil pour un « sport »
(oui, c’est limite s’il considère le foot comme un sport).


Ça peux sembler excessif comme réaction, et peut être que oui ça l’est en fin de compte, mais j’y peux rien. Quand je regarde un match et que Lyon perd, il ne
faut pas s’étonner de me voir baisser le nez.


J’ai éteint la télé juste après le 3eme but (marqué par Henry, le traître, en plus Abidal qui joue au Barça maintenant, il était à Lyon
avant…traître lui aussi)
pas eu le courage d’attendre le coup de sifflet final pour voir ces saleté d’espagnols tout joyeux…

Je me suis blottit contre mon homme, toute reniflante, et là il m’a dit: « tu n’aurais pas du regarder le match, ça t’aurai évité d’être déçu et
triste… »


Mouais…

2 thoughts on “Dur dur d’être une footeuse…”

Comments are closed.