Moi j’aime pas les poupées…

Je n’ai jamais été très féminine et encore aujourd’hui, si vous me croiser dans la rue, vous avez plus de chance de me voir en jean basket plutôt qu’en talon
haut et jupe.
En fait, vous ne me verrez jamais en talon, puisque je n’ai aucune chaussure à talon. Je n’ai qu’une vieille paire de basket qui ne ressemble plus à grand chose et qu’il faudrait vraiment que je
change parce que bon, ça le fait pas trop…

Mais je fais des efforts quand même. Pour mon homme…
En été, je met des jupes des fois…(en même temps, je n’en ai que deux.) J’ai même acheté une robe pour notre voyage à la Martinique. Et puis je me suis enfin décidée à
acheter des bottes. Mais vaut mieux que j’évite de prendre une paire avec des talons parce que même avec des chaussures plates, je suis capable de me tordre la cheville alors j’ose pas imaginer
l’horreur avec des talons…

Et c’est comme ça depuis que je suis toute petite.
Dès que j’ai eu l’age de me « rebeller » environ 5 ans. Il était hors de question que je mette une jupe ou une robe pour aller à l’école (où n’importe où ailleurs) et encore
moins que j’enfile ce truc immonde qu’on appelle des collants !
Non mais c’est vrai, c’est quand même vachement plus pratique de courir, de grimper aux arbres et de jouer au foot en pantalon !!

Parce que moi à l’école, je jouais jamais aux trucs de filles (enfin si quand même, il m’est arrivée de jouer à la marelle, je suis pas un monstre). Moi je jouais au foot avec
les garçons. Et c’est pas pour me vanter, mais j’étais plutôt douée…en tout cas, beaucoup plus que tout un tas de garçons! Je jouais souvent gardien mais parfois j’aimai bien jouer à l’avant.
Je courrais très vite aussi. Et j’aimai beaucoup me mesurer aux garçons et voir leur tête quand je les avait battu. Parce que perdre contre une fille c’est dur, alors que moi, si je perdais c’était
moins grave parce que c’était contre un garçon.

A la récrée quand on jouais tous ensemble à un sport ou un jeu en équipe, j’étais toujours dans les premiers à être choisit.

Je détestais les poupées. Je trouvait ça nul comme jeu et je ne voyais rien d’amusant à se trimbaler un bébé en plastique. Non moi je jouais avec mon frère à ce qu’on appelait entre nous les
« bonshommes ». Des GI Joe, des tortues ninjas (j’en avais une à moi ; ). On jouais aussi aux petites voitures, aux legos ce genre de trucs…
Qu’est ce qu’on rigolait.

Je me souviens, une fois une vieille tante lointaine m’avait offert une poupée sans corps. Enfin une tête de poupée sur un socle et le but du jeu étais de la maquiller. Ô joie.
Le plus jeune de mes oncles à seulement 12 ans de plus que moi. Et lui, mon frère et moi avons maquillé la pauvre tête à notre façon…à coup de marqueur noir. La pauvre à finit avec de belles
moustaches.

Tous les ans, un peu avant Noël, le super grand groupe multinational Néerlando-britannique où travail mon papa organisait son grand arbre de Noël. Moi j’aimai beaucoup ça, parce que ça voulait dire
qu’on allait voir tout un tas de copains dont les papas travaillent aussi là bas. Et puis il y avait un super buffet avec plein de petits fours à manger, plein de trucs à boire et puis surtout il y
avait un spectacle pour nous les petits n’enfants et à la fin, le Père Noël himself venait nous donner nos cadeaux et plein de bonbons et de chocolats!!!

Une année, dans la hotte du Père Noël, il y avait pour moi une voiture radio commandée.
Il est super fort le Père Noël quand même parce qu’il avait deviné que moi je voulais pas d’une poupée toute nulle comme avaient eu la majorité des autres petites filles.
En plus ce qu’il y avait de bien avec le Père Noël du travail de mon papa, c’est qu’il n’oubliais pas d’amener des piles…ce qui fait que j’ai tout de suite pu jouer avec ma belle voiture.
C’était un petit buggy orange et bleu super chouette. Et elle allait viiiite et moi je courrais derrière elle, je la faisait passer sous les chaises, monter sur les pieds des monsieurs avec des
cravates..

Au bout d’un moment, une petite fille qui devait avoir mon age s’approche de moi. Elle tenait devant elle une petite poussette verte, avec une petite capote rouge à pois noir comme si c’était une
coccinelle.
Pendant un moment la petite fille me regarde bizarrement, les sourcils froncés puis finit par me demander:
– Pourquoi t’as eu un jouet de garçon ?

Mon souvenir s’arrête là. Je ne me souviens pas ce que je lui ai répondu, peut être que je n’ai rien dis.
En tout cas, ça ne m’a pas empêché de continuer à préférer les jouets de garçons décidément beaucoup plus rigolos et intéressant que ceux destinés aux filles !! Et même que quelques années après,
le Père Noël il m’a apporté une autre voiture radio commandée, avec des chenilles à la place des roues et même qu’il n’y avait pas besoin de piles parce qu’elle avait une batterie!!
Décidément, il est trop fort le Père Noël !!!

 

4 thoughts on “Moi j’aime pas les poupées…”

  1. Toute ma jeunesse j’ai joué aux petites voitures. J’ai bien eu des Barbie mais elles n’ont jamais eu grand intérêt pour moi, je préférais les Playmobil :o)
    J’ai comencé à porter des jupes en seconde parce qu’au lucée hôtelier on ne me laissait plus le choix, sinon je serais restée comme toi lol
    Bisous miss et bonne journée !!

  2. Je ne me féliciterais jamais assez d’avoir choisis une scolarité des plus classique et donc sans contraintes vestimentaires. lol ; )
    Bisous Cathy !!

  3. Tu sais quoi ? Quand on reçoit les catalogues de jouets, je me choisis une poupée que j’aurais aimé avoir si j’avais encore l’âge !!! Mais cette année, j’ai choisi le shimpanzé, trop mignon !! Sinon, je veux bien une poupée en chiffon ou une Charlotte aux Fraises…

    Mais si tu veux jouer aux légos, je suis partante aussi !!

    Gros bisous P1prenelle !

  4. Je choisis les Legos alors ; )
    On en avait tout un tas et ce qui avait de bien, c’est que mon frère il était super doué pour construire des trucs. Alors il me faisait de super voitures, ou des navettes spaciales.
    Quand on les sortaient, on installait tout ça dans ma chambre et on y jouait une semaine d’affilé, ou plus jusqu’a ce que ma mère commence à raler parce qu’on pouvait plus poser un pied par terre.
    En tout cas, on les a encore tout nos legos. Ils sont bien rangés dans de grosses boites chez mes parents et attendent sagement que des petites mains viennent un jour les sortir.

    Bisous Didou.
    ps: Je vais (re)regarder mes catalogues de jouets à la recherche de ton shimpanzé, parce que là sur le coup, je vois pas du tout ce que c’est  lol  ; )

Comments are closed.