Question d’empathie

La question que je me pose est la suivante: l’empathie, l’impression d’être plus ou moins « concerné » par quelque chose varient-elles selon que le lieu de cette fameuse chose est proche ?

Ce que je veux dire, c’est:

Me sentirais-je autant concernée si je n’habitais pas à moins de 10 km des lieux ? Est-ce que c’est parce que c’est arrivé près de chez moi que ça me choque ?

Parce que des trucs affreux comme ça, il en arrive de plus en plus souvent malheureusement ! J’entends l’info à la radio ou à la télé, sur le coup je me dis: « c’est horrible, le monde part vraiment en sucette » ou autre expression du même genre et puis j’oublis, ma vie continue.

Mais là, c’est différent. J’y pense encore.

Alors est ce que comme c’est arrivé ici, tout près de là où je vis, dans un patelin où je vais très souvent, c’est plus réel. Plus vrai.

Ou bien tout simplement parc qu’égoïstement je pense qu’il y a dans les environs un malade capable de poignarder 40 fois un pauvre gamin et que ça me fait flipper ?

Ou encore que même dans des petits patelins comme ça, où on se croit à l’abris de tout, comme dans un petit cocon, je me rend de plus souvent compte que tout n’est pas toujours rose ?

7 thoughts on “Question d’empathie”

  1. Heureusement qu’ils l’ont attrapé (même si je suis épatée par la rapidité de l’enquête).

  2. Comme je le dis toujours :
    la vie n’est pas tout rose, on est pas dans un disney ! ok c’est dur et c’est pas agréable à entendre. Il y a des malades partout qui circulent librement dans la nature et on peut en croiser même dans de petits village.
    Concernant, le drame qui est arrivé près de chez toi, j’avoue que là j’ai pas trop compris comment on pouvait s’acharner sur un gamin de 11 ans… mais j’te dis le monde est fou…..ce n’est pas récent :S
    Bon courage à toi pour digérer cette histoire.

  3. Loin du yeux, loin du coeur, ça marche peut-être aussi à l’envers… Le crime est atroce, où qu’il soit commis, mais dans un village proche du sien, on doit avoir l’impression que l’on s’en ait pris à un voisin immédiat, un de ceux qui font partie de notre vie…

    Bisous P1prenelle !

  4. Kikoo, me revoilou ! Tu sais, tout le monde est comme ça je pense. Et puis quand ça se passe loin de chez soi, c’est bien plus simple de faire l’autruche. On ne peut pas porter tout le malheur du monde sur ses épaules mais ce qui serait dramatique est de ne plus jamais se sentir concerné…
    Bisous miss

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

CommentLuv badge