Tu t’es vu quand t’as bu ?

J’aurai plutôt du écrire: tu l’as vu quand il a bu, mais je trouve que ça le fait moins…

Vous vous souvenez ici de la préparation appliquée du pot de départ en « retraite » d’un collègue de mon homme.

J’avais laissé entendre que l’ambiance serait festive.

Et bien, ce fut le cas.

Au départ, il était convenu que je récupère mon homme une fois la fiesta terminée, mais peu de temps avant que je me mette en route, il m’a appelé pour me dire que finalement, un collègue le déposerait en passant.

Soit, ça m’évite de déranger ma cacahouète à roulette donc c’est tout bénef’.

Mais j’entends bien à la voix de mon homme, et surtout à sa manière de parler, qu’il est…comment dire,  particulièrement joyeux !!

Sur le coup, ça m’a bien fais rire.

Et puis après je me suis dis: « Est ce que j’ai envie de le voir comme ça ? ».

Parce que depuis que nous sommes ensemble, je ne l’ai jamais vu boire plus que de raison, et s’il y a bien un truc qui me saoule (c’est le cas de le dire!) c’est les gens bourrés ! Souvent ils sont lourd et collant (au sens propre comme au figuré) et encore ce n’est rien à coté de ceux qui ont l’alcool mauvais!

De mon coté, Je n’ai été qu’une seule fois trèèès joyeuse depuis que je bois de l’alcool. C’était pour les 20 ans de ma cousine. J’ai arrêté de boire « à temps » quand j’ai senti que c’était déjà pas mal. Je riais beaucoup, j’étais visiblement très drôle et même si je ne marchais pas très droit, je me souviens de tout et surtout, surtout, je n’ai pas été malade!

Parce que c’est surtout ça qui me retient, la peur d’être malade.

Mon homme à finit par arrivé, avec un équilibre très précaire…

Mais il allait bien, et semblait avoir passé un bon moment. Il parlait juste d’une drôle de manière (comme quelqu’un qui a bu quoi) et avait un large sourire collé au visage, chose qui lui est très inhabituelle.

Je me suis bien moquée de lui en tout cas, pendant qu’il essayait de grimper les escaliers tout en se battant avec ses pantoufles !

Résultat des courses:

Avec un coup dans le nez, mon homme est:

Volubile (bien qu’il le soit naturellement, la c’était pire!! J’ai cru qu’il ne s’arrêterait jamais tandis qu’il m’expliquait tout un tas de théorie sur les couples…)

Fatigué (une bonne petite sieste sur le canapé)

Mais surtout:

Très coquin…

6 thoughts on “Tu t’es vu quand t’as bu ?”

  1. Ah ça, les gens bourrés….Ma foi, j’ai pris un paquet de cuites étant jeune, même si je ne m’en vante pas :?:
    Sa théorie sur les couples doit être bien sympathique vu le dernier symptôme que tu décris :lol:
    Bisous miss

  2. @ Cathy: Ben tu vois, moi j’ai été plutôt sage niveau boisson :evil: Pour la théorie, c’est vrai qu’elle était plutôt pas mal :wink:

    @ Didou: Bof, le Beaujolais…Je le goûte chaque année jusque parce que je suis lyonnaise d’origine, et surtout chauvine, mais sinon…

    @ Sumie: Oui c’est sur !! Et puis c’est marrant, surtout quand on est observateur !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

CommentLuv badge