Entrepreneuse, moi ?!

 

Vous vous en douter bien, je vais vous parler du statut d’auto-entrepreneur "qu’impose" Ebuzzing si l’on souhaite continuer à publier des articles sponsorisé et à être rémunéré pour cela. Oui parce qu’il est toujours possible de publier sans n° de Siren puisque celui-ci n’est demandé qu’au moment du paiement.
 
Déjà, il est un peu arrivé par surprise ce nouveau statut. Un peu comme un diable surgissant hors de sa boite alors que personne ne s’y attendait.
En tout cas, c’est comme ça que je l’ai perçu. D’autre blogueurs connaissaient déjà ce futur statut, certain même l’attendaient avec impatiente. Mais pour la plupart des "petits blogueurs" n’ayant aucune activité professionnelle sur le net, qui dispose d’un blog pour le loisir et faisait quelques articles sponsorisés de temps en temps histoire de mettre du beurre dans les épinards, cette annonce à suscité beaucoup d’interrogations.
 
Fin décembre 2008, alors que je vadrouille entre Lyon, chez moi et la Savoie pour Noël, je pose mes fesses deux minutes devant le pc pour jeter un coup d’œil sur mes mails.
 
Et là, surprise: mail d’ebuzzing, statut d’auto-entrepreneur, n° de Siren exigé au 1er janvier 2009.
 
J’ai trouvé que c’était un peu limite de prévenir tout le monde si tard ! D’autant qu’a cette période de l’année, ils se sont bien doutés chez Ebuzzing que la plupart des blogueurs étaient en vacances ou du moins, avait autre chose à faire que d’étudier tout ça…
 
Bref, un nouveau statut donc.
 
 
Apres tout, pourquoi pas. Je ne suis pas contre. En plus, il faut bien avouer que sur un CV ou même dans un diner mondain entre amis, répondre auto-entrepreneur à la fatidique question "et toi, tu fais quoi dans la vie ?" ça en jette plus que de dire pour ma part: étudiante en congé sabbatique, femme au foyer, désespérément à la recherche d’ un emploi, rien.
 
En fait, le seul truc qui me chiffonne, hormis que tout ça se révèle très compliqué et visiblement précipité puisque même les organismes censés s’en occupé semblent dépassés, ce sont les taxes qui me semble un peu mal adaptées.
 
 
 
Prenons mon cas:
 
 
En 2008, j’ai effectué pour 190 euros d’articles sponsorisés. 190 euros que je n’ai toujours pas touché d’ailleurs, mais ceci est une autre histoire.
Donc 190 euros sur 1 an !! Il faut bien avouer que ce n’est pas beaucoup. Si je déclare cette somme aux impôts, je ne suis pas imposable grâce à ce texte:
 
 "Une exonération d’impôt sur le revenu est prévue au titre des salaires versés aux personnes âgées de 25 ans au plus au 1er janvier de l’année d’imposition, en rémunération d’activités exercées pendant leurs études, secondaires ou supérieures, ou exercées durant leurs congés scolaires ou universitaires, dans la limite de 3 fois le montant mensuel du SMIC : il s’agit là d’une limite annuelle valable pour l’ensemble des rémunérations perçues par un jeune au titre des emplois occupés au cours d’une même année. Cette exonération joue aussi bien si le jeune est imposable en son nom propre que s’il est rattaché au foyer fiscal de ses parents. "
 
Vous pensez bien, ça ne fait même pas 16 euros par mois, ça les fait bien rigoler ça aux impôts.
 
Par contre, avec le statut d’auto entrepreneur, je serais quand même imposée (cotisations sociales) à hauteur de 21,3% du chiffre d’affaire pour des activités de prestations de services, si j’ai tout suivis les blogs sont "classés" dans cette catégorie bien qu’il y ait des doutes encore.
 
Notez que si vous ne gagner rien, vous ne payez rien.
 
Le paiement se fait mensuellement ou trimestriellement et peut se faire directement sur Internet.
 
Une autre question se pose au niveau du système de paiement d’Ebuzzing sachant qu’il faut attendre 30 jours pour que ça soit payable puis attendre d’atteindre 100 euros puis enfin attendre 45 jours avant de toucher enfin l’argent…
 
A ces cotisations sociales s’ajoute l’impôt sur le revenu, calculé en fonction d’un pourcentage sur les recettes encaissées dont le montant varie en fonction de l’activité:
 
1% pour achat/revente, vente à consommer sur place, prestation d’hébergement.
1,7% pour les activités de services relevant des bénéfices industriels et commerciaux
2,2% pour les activités libérales.
Là encore, la place des billets sponsorisés n’est pas clairement définit.
 
Dans mon cas, et en prenant les valeurs les plus élevées (21,3% et 2,2%) sur mes 190 euros gagné en une année, il me resterait 146 euros.
 
C’est toujours ça de prit me direz-vous, d’autant que le statut d’auto-entrepreneur donne droit à une couverture sociale qui couvre toutes les cotisations personnelles obligatoires telle que l’assurance maladie-maternité, CSF/CRDS, allocations familiales, cotisation retraite, etc. mais de nombreuses questions reste en suspens notamment celle de l’exonération de taxes professionnelles qui disparaît curieusement après 3 ans d’activités…
 
Pour conclure, je trouve que ce statut ne convient pas aux "petits blogueurs", qui comme moi ne gagnent pas des sommes mirobolantes.
Et c’est bien dommage qu’Ebuzzing l’impose car en plus du fait que les billets sponsorisés me permettais de gagner 3 sous, je me suis aperçu que j’aimai beaucoup "écrire sur demande"". Je participais toujours uniquement à des campagnes qui me plaisaient, j’en ai refusé pas mal.
Alors je ne sais pas trop. Je suis encore partagé. Parce que ça à l’air quand même excitant toute cette histoire, mais il faut vraiment peser le pour et le contre.
Le jeu en vaut-il vraiment la chandelle ? Cela vaut-il le coup de "s’embêter" pour 190 euros par an ?
 
Alors, entreprendra, entreprendra pas ?
L’avenir nous le dira.

 

 

6 thoughts on “Entrepreneuse, moi ?!”

  1. merci pour ceta rticle très clair. je débute dans al blogosphère et pour ma part je suis déjà salariée et j’ai plus de 25 ans (bon ‘jen ai que 27 hein je suis aps vieille non plus) donc tout ça me semble bien compliqué pour pas grand chose au bout!
    question bête: ebuzzing est-il seul sur le marché ou a-t-il des concurrents? et ces derniers imposent-ils ce statut aux petits bloggueurs aussi?

  2. Des fois, j’ai l’impression que c’est volontairement très compliqué quand il s’agit de donner des sous à l’état… Ou plutôt, de se faire violemment ponctionner par l’état.
    Pour ma part, j’ai voulu être indépendant et officiellement patron de ma propre entreprise dont j’aurais été l’unique employé (double statut, les choses se compliquent encore!)
    J’ai fais des prévisions sur mon rendement, sur les pseudos avantages (remise d’impôts sur 3 ans, et hop, tout d’un coup dans les dents au bout de trois ans, de quoi être bien fauché pendant 10 ans après!) et les réels inconvénient du statut de patron (temps perdu a calculer, paperasse…). Finalement, il m’a semblé bien plus judicieux de passer par une société de portage. Ca coute un peu cher (10% environ de ce que je gagne, charges comprises), mais au moins je suis sûr de pas faire de bêtises et de payer trop ou trop peu, et je ne perd pas de précieuses journées à faire mes comptes et à remplir des papiers!

  3. Chacun fait ce qu’il veut de son blog mais pour ma part : jamais d’articles sponsorisés !! Si je parles de Netvibes et de Firefox, c’est que je les utilise, les trouve agréables et souhaite les faire partager. Si je fais la promo d’Hellocoton, c’est que je m’y trouve, idem pour le forum VIB. En dehors de ces petits clins d’oeils, la pub n’aura jamais droit de cité sur mon site !!! Je perçois un salaire tous les mois pour mon travail. Mon blog est un loisir… Et je n’ai pas quitté Canalblog (dont je trouvais la pub envahissante) pour polluer mon petit espace à nouveau, même si une rémunération est à la clé…

    Et puis je te l’avoue : je ne lis jamais les billets sponsorisés… C’est un choix…

  4. @ Sarah: Alors comme autre site du même principe (ou presque) que ebuzzing, je connais Buzzparadise (je n’ai pas encore eu l’occasion de participer à leur campagnes, apparemment ils sont plus dans l’envoi de « produits » que tu testes et que tu gardes pour qu’ensuite tu donnes ton avis dans ton blog), il y a aussi blogrider. Je suis inscrite depuis peu, ils semblent beaucoup plus « selecte » qu’Ebuzzzing, ils cherchent vraiment à bien connaître ta « ligne éditoriale » avant de te proposer une campagne, ce qui peut prendre du temps. Aucun des deux à ma connaissance ne demande le statut d’auto-entrepreneur.

    @ Labaidai: Ouais tout ça semble bien compliqué. Toute la paperasse qu’il faut pour un truc censé être simple…ça me dépasse !! T’as bien fais de passer par un « intermédiaire » au moins tu es tranquille. Pas de prise de tête.

    @ Didou: Si j’avais un boulot, ce qui n’est malheureusement pas encore le cas, la question ne se poserai même pas, puisque je t’avoue que transformer mon blog en panneau publicitaire ne fait pas partit de mes objectifs. Mais ses quelques petits euros me dépanne bien puisqu’ils sont mes seuls revenus pour l’instant. Et qu’en plus, je trouvais cela amusant et que je ne me suis jamais forcé à écrire ces articles comme j’ai souvent pris du plaisir et un soin tout particulier à les rédiger pour qu’ils soient autre choses qu’une pub déguisée !!!

    Quant au fait de lire les articles sponsorisés, je t’avoue que je ne lis pas ceux que je croise sur d’autres blog moi non plus ! :wink:

  5. J’en suis exactement au même stade que toi, je ne sais vraiment pas quoi faire. Certes j’ai gagné plus que toi sur l’année mais mensuellement c’est dérisoire…
    Je me tâte encore, n’accepte plus plus pour le moment de campagnes et je réfléchis

  6. @ Petite Fée: Moi non plus, je n’accepte plus de campagnes… C’est vraiment la galère cette histoire. J’attendais de voir les expériences des premiers blogueurs qui se sont inscrit, mais ça ne me rassure pas vraiment. ça ressemble de plus en plus au parcours du combattant. :!:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

CommentLuv badge