Communiquer en public, c’est la panique ?

En ce moment, en cours de communication, nous apprenons à communiquer. Logique vous me direz. Mais à communiquer devant plein de gens, à faire une sorte de speech de plusieurs minutes. A présenter un projet, expliquer un rapport, s’adresser à des collaborateurs. Tout ça en évitant les gestes parasites et en tachant d’en faire de bons.

Communiquer, ça parait pourtant évident mais quand il s’agit de le faire devant un public tout se complique.

Utiliser la communication non-verbale, ne pas oublier de balayer la salle du regard, s’approprier l’espace, ne pas rester trop statique. Moduler sa voix, varier le ton.  Tout ça n’est pas très facile surtout quand le stress se mêle de la partie.

Je suis du genre timide mais je me surprends parfois à faire des choses surprenantes et osées. Des choses que je n’aurai jamais imaginé faire ne serais-ce que dans mes rêves les plus fous.

Il fut un temps où m’exprimer en public était pour moi une véritable torture. Aujourd’hui ça va mieux. Je ne suis pas encore toujours à l’aise mais ça ne me terrifie plus.

La semaine dernière, en cours de communication donc, nous sommes passés chacun notre tour devant tout le groupe pour présenter un thème que le prof nous avait donné au hasard 20 minutes avant.

Mon thème était la sécurité routière…

Je le sentais venir gros comme une maison et je ne me suis pas trompée: je suis passé la première.

Et en plus de devoir tenir entre 5 et 10 minutes seule face à 14 paires d’yeux, je devais aussi affronter un autre œil bien plus sournois: une caméra…

Parce qu’il parait qu’on apprend mieux en se regardant (ce qui est sans aucun doute vrai), qu’on voit mieux les points à améliorer.

Du coup, après avoir exposé tout ce que j’avais à dire sur la sécurité routière, j’ai du, moi et tout les autres, me regarder et écouter les critiques (j’aime pô ça) du prof et des autres élèves.

Croyez moi, se regarder, c’est encore pire qu’avoir à parler pendant une heure devant 500 personnes !!!!

Bon, j’ai tenu 4 minutes (bien plus que tous les autres soit dit en passant ^^) et dans l’ensemble je me suis pas mal débrouillée. C’est juste qu’il parait que je parle un peu beaucoup trop vite.

Et vous ? Parler en public, c’est votre truc ?

6 thoughts on “Communiquer en public, c’est la panique ?”

  1. ouille, l’horreur, visionner sa prestation juste après ! ça, c’est un truc que j’aimerais pas !
    Je suis pas fan non plus de parler en public et je parle, moi aussi, trop vite ! :P
    .-= mariposa´s last blog ..En route ! =-.

  2. je trouve que ça dépend des personnes : un vendeur (plutôt extraverti) aura plus de facilité à s’exprimer qu’un chercheur (plutôt introverti). il y a aussi des activités comme le théâtre qui permettent de développer cette capacité à parler devant un public. pour ma part j’ai un peu de mal étant plutôt réservé.. mais je compte bien améliorer ce point dans le futur car j’en aurais probablement besoin.. :)

  3. Je suis super timide même si je me soigne :)
    Parler en public est une horreur surtout devant des personnes que je connais (stress des critiques). Durant mes études, j’ai eu quelques épreuves devant un jury inconnu et mes profs étaient épaté de mes notes (dès que je sais que je ne reverrai pas les gens çà marche :) )
    Et mon grand défaut est aussi de parler trop vite !
    .-= Nalexa´s last blog ..[Test] Uncharted 2 =-.

  4. Grâce à mon métier, je suis bien obligée de parler à un public, pas toujours compatissant, tous les jours. Ce sont des élèves dont, le stress est moindre. Mais, je m’aperçois que devant les parents d’élèves, je tiens aussi la route… j’arrive à meubler. Quant à se regarder après, alors, ça, non, quelle horreur ! Je suis sûre que ça me bloquerait pour le reste de mes jours même si, je conçois l’idée que ça doit être vachement utile.
    .-= Béatrice´s last blog ..La pub, ça agace… =-.

  5. @Mariposa: je crois que personne n’aime se regarder en fait ^^

    @Loulougnat: c’est sur qu’il ne vaut mieux pas choisie d’être vendeur si on est un timide maladif. Après il arrive toujours un jour ou l’on est obligé de s’exprimer plus ou moins en public.

    @Nalexa: Même si je sais que je ne reverrai jamais les gens, j’ai quand même le stress qui monte !! Surtout pour les examens devant les jury pas toujours très sympathique !!

    @Béatrice: Il ne vaut mieux pas être timide lorsqu’on est prof. Et je crois qu’il n’y a pas de public plus difficile que des élèves !!

    @TardisGirl: c’est ça le problème en fait. Tôt ou tard on sera obligé de parler en public ^^

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

CommentLuv badge