Premier jour de travail et joies des transports

Demain, c’est mon premier jour de boulot !!

En fait, mon vrai premier jour de boulot (sous entendu payé) c’était lundi (l’avantage de l’alternance), mais comme j’étais comme chaque début de semaine en cours, concrètement ça ne changeait pas grand-chose.

Demain par contre, je vais me retrouver dans un bureau, devant un ordi à bosser.

Bizarrement, je ne me sens pas trop stressée. Je dirais même que je suis plutôt calme. Sans doute parce que comme c’est mon centre de formation qui m’a engagée, je connais déjà les gens avec qui je vais travailler. Et ça, c’est quand même un sacré avantage.

Tout semble pour le mieux, sauf qu’un petit grain de sable vient me gâcher un peu la fête.

Depuis que j’ai commencé les cours, je passe tous les jours par la même route. J’emprunte ainsi un itinéraire qui me convient, puisque plutôt pratique, rapide et économique car bien que je passe en partie par l’autoroute, celle-ci est gratuite.

Seulement, depuis quelques jours, cette autoroute est en travaux dans le sens ma maison / mon travail. Jusqu’à aujourd’hui, cela n’avait que peu d’incidence sur mon temps de trajet puisque les travaux se concentraient sur la bande d’arrêt d’urgence. Mais ce matin, (après mon passage fort heureusement), les travaux se sont emparés de la voie de droite. Du coup, la circulation se fait sur une seule voie… Et en période de pointe, ça devient très vite problématique !

Ce soir, à 17h lorsque je me suis engagée sur l’autoroute dans l’autre sens pour rentrer chez moi, j’ai pu observer avec horreur l’immense bouchon qui s’était formé à cause des travaux.

Lundi j’étais déjà arrivé 20 minutes en retard et je déteste ça. Mais il y une chose que je déteste plus encore, c’est être coincée dans les embouteillages. En fait, ça me fait enrager.

Déjà qu’au volant j’ai tendant à être du genre très intolérante envers les autres qui conduisent comme des pieds, qui baillent aux corneilles et n’avancent pas au feu vert, roulent comme des limaces (je respecte les limitations de vitesse, je précise ^^), ne mettent pas leurs clignotants, freinent sans raison, ralentissent à 50 km/h alors que c’est limité à 90 tout ça parce qu’il y a un radar.

Bref, au volant je suis un peu une dingue qui râle tout le temps, et s’énerve au quart de tour (mais qui n’a jamais eu d’accident et qui touche du bois pour que ça dure ^^). Du coup, lorsque je me retrouve prisonnière dans un bouchon, je pète les plombs !!!

En prévision de ma santé mentale sachant que ces travaux doivent durer jusqu’en mars 2010 (et qu’ensuite ça sera dans l’autre sens…) j’ai passé la soirée à chercher un autre itinéraire afin d’éviter toute cette zone sinistrée.

Je crois que j’ai fini par trouver quelque chose de pas mal qui ne rallonge mon temps de trajet que de 10 minutes, même pas !!

Je vais tester ça demain (je commence à 9h pour ma première journée, ensuite ça sera 8h). Le soir, je prendrais l’itinéraire habituel puisque dans l’autre sens il n’y a pas (encore) de travaux !

Croisons les doigts pour que cet itinéraire ne soit pas déjà encombré !

Et demain soir je vous raconte ma première journée !! =)

ps: Au cas où vous vous poseriez la question, je ne peux pas prendre le train. Et pourtant ça m’arrangerais ! Mais en plus de mettre plus d’1h30 contre moins d’1 heure en voiture, aucun trains ne me permet d’arriver à l’heure au boulot…

7 thoughts on “Premier jour de travail et joies des transports”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

CommentLuv badge