Loin des yeux, loin du cœur ?

/!\ Attention, billet racontage de vie /!\

Comme vous le savez déjà, j’ai passé les fêtes de fin d’années  dans ma région d’origine, là où vivent ma famille et mes amis.

Nous ne sommes restés que quelques jours sur place et il est parfois difficile de caser dans un emploi du temps toutes les choses qu’on aimerait faire et tous ceux qu’on aimerait voir.

Pourtant, j’avais prévenu à l’avance des dates et donc de la période à laquelle nous serions disponible. Seulement, il faut croire que mes amis n’avaient pas autant envie de me voir que ça.

Seule ma « meilleure amie » et deux autres amis se sont manifestés pour qu’on se voit pendant ses quelques jours. Les quatre autres n’ont même pas envoyé un petit message, ni passé un coup de fil pour savoir si on pouvait se voir.

Le pire, c’est que quand nous sommes allé manger chez ma meilleure amie, nous avons appris que les quatre autres passaient la soirée ensemble dans un pub. Franchement sur le coup ça m’a dégoutée. En fait, je suis toujours dégoutée.

Depuis quelques temps déjà, j’avais remarqué que le groupe d’amis que nous formions se scindait en deux. Les quatre d’un coté et nous cinq de l’autre. Ils se faisaient des sorties sans nous prévenir et même lorsque nous sortions tous ensemble, ils restaient dans leur coin entre eux sans nous adresser la parole plus de 5 minutes et encore, les 5 premières minutes histoire de dire: « alors comment ça va ? Quoi de neuf ? »

Je ne sais pas ce qu’il se passe mais je n’ai plus envie de me prendre la tête pour eux. Je m’étais dis, quand j’ai appris que nous allions déménager, que ça ferait une sorte de tri. D’un côté les gens qui valent le coup et qui font l’effort de garder le contact et les autres. Je ne trouve pas normal que les relations se fassent toujours dans le même sens. C’était toujours nous qui appelions pour prendre des nouvelles et organiser des choses.

Alors voilà, le tri est en train de se faire. Mais je ne pensais pas qu’il serait aussi radical…

11 thoughts on “Loin des yeux, loin du cœur ?”

  1. Je sais pas pourquoi mais j’ai l’impression quand un certain moment de la vie, on se rend compte qu’on a moins d’affinités avec nos amis qu’on connait pourtant depuis longtemps.

    Le plus dur c’est quand nos seuls vrais amis habitent loin.
    .-= Dragsterman´s last blog ..La recette du jour : crevettes mayo =-.

  2. Coucou Miss!
    Ce que tu raconte aujourd’hui à comme un air de déjà vu pour moi. Il y a quelques année, notre vie sociale tournait autour d’un groupe très soudés, on était toujours fourrés les uns chez les autres. Au fur et à mesure des rencontres, ce groupe s’est agrandit petit à petit. Puis, les années ont passés, on a vieilli, tracé nos routes qui se sont de plus en plus éloignées et le groupe s’est scindé en deux. Ça ne s’est pas fait sans grincement de dents, je te l’avoue… Parfois, on se réuni encore tous pour de grands événements mais ce n’est plus pareil. Je pense que c’est un phénomène « naturel » et inévitable: lorsque le groupe devient trop grand, il éclate et ses membres se rassemblent par affinités, culture, éducation…
    Courage à toi pour cette étape. Dis-toi que les amis qui te tournent le dos ne l’ont jamais vraiment été…
    .-= Vanessa´s last blog ..Ceci est un non-anniversaire! =-.

  3. Ouep, un air de deja-vu (comme disent les américains) pour beaucoup de gens, j’imagine ! On a beau faire de belles phrases, les relations sociales sont souvent dans un sens, toujours le même et çà fait que, du coup, on compte les vrais amis sur les doigts d’une main…

    En même temps, c’est pas forcément plus mal, même si la pilule est difficile à avaler sur le coup… Au moins, quand on a besoin de nos amis (les vrais), ils sont là et inversement !

    Courage en tout cas ! ;)
    .-= Olivier´s last blog ..Lettre ouverte à Mr. Sarkozy =-.

  4. C’est un peu le problème de la distance mais aussi de l’évolution et chacun. Il y a tellement de gens avec qui je voudrais garder le contact que je ne conctacte pas assez souvent. Après c’est vrai il y a des personnes si tu ne les contacte pas elles ne te contactent pas et ça malheureusement, c’est dommage. Mais bon ça permet de faire un tri comme tu dis.
    .-= Nozgarde´s last blog ..ACHAT : FullMetal Alchemist 6 à 12 =-.

  5. Pareil, j’en ai parlé sur mon blog récemment parce que ça fait quand même mal au coeur. Même si au fond de nous, le tri il est fait.
    Un déménagement ou la maladie, ce sont deux moments dans une vie où le tri se fait de lui-même. Je me console en me concentrant sur ces amis qui sont là, qui l’ont toujours été, ce sont eux qui en valent la peine.
    .-= lowett´s last blog ..La boîte à recettes et la cure détox des paresseuses =-.

  6. Je comprend ton amertume, d’autant que les signes avant coureurs dont tu parles se sont finalement et malheureusement concrétisés.

    Je suis un solitaire donc je n’ai pas réellement de « bande de potes » mais un ami avec qui j’ai une relation tout à fait atypique. On se connais de puis le collège mais depuis la Première, nous n’avons cessés d’êtres éloignés. Moi à Lens lui en internat à Lille, on ne se voyait que le WE et encore, puis nous avons choisi des fac distantes d’une quarantaine de km et ou il résidait toute l’année. Avec sa pratique du rugby, ses WE étaient bien remplis. Ensuite, il choisi un Volontariat Service Long à Papeete. Deux ans sans se voir, et en ne communiquant qu’au travers de mail sporadiques.

    Et ça continue encore comme ça, on s’appelle une ou deux fois l’an et on se voit encore moins que ça. Mais notre amitié est toujours intacte : il fut même mon témoin lors de mes épousailles avec Mme de Troy.

    La distance est un facteur aggravant mais, comme le disait Nozgarde, l’évolution de chacun est indubitablement en cause pour l’essentiel. Lorsque nos vie nous entraine dans des directions par trop différentes, il faut parfois lâcher prise et ne pas s’accrocher à des souvenirs, si agréables soient-ils. Après tout, quel intérêt d’entretenir une amitié qui n’en serait plus vraiment une avec des amis qui, par leurs évolutions et choix de vie, seraient devenus des étrangers.

    Le tri est en effet radical et douloureux mais ceux qui restent sont toujours les meilleurs.

  7. C’est le truc généralement dur à encaisser, mais au moins, on voit qui sont nos véritables amies.
    Quand il faut toujours faire le premier pas, relancer les invitations, avoir les idées pour les autres, ça devient toujours un peu pesant à force. ^^’
    .-= La Grenadine´s last blog ..Dessin du dimanche [ Sunday drawing ] =-.

  8. Je comprends parfaitement ce que tu vis, moi-même étant loin de ma région depuis 4 ans.

    Je pense qu’avec le temps et la distance, on distingue naturellement les « copains » et les « amis »…
    Les copains t’appellent rarement, les amis sont tjrs là en cas de besoin :-)

    biz !
    .-= Sunshine´s last blog ..Mais où est passée la hanche de Demi Moore ? =-.

  9. Tu as bien raison, oui, malheureusement, ça arrive souvent. Pour se consoler, on dit qu’on fait le tri mais c’est jamais agréable quand même. Je trouve que peu à peu, des distances se créent entre les amis, qu’elles soient kilométriques ou non… on prend des chemins différents et ça finit par séparer les gens… les vrais amis existent-ils vraiment ? Ou bien est-ce que ce sont des copains qui ont duré ? Je ne sais pas.
    .-= Béatrice´s last blog ..Marre, marabout, boutd’ficelle… =-.

  10. @tous: Merci pour vos message. Je pense qu’écrire ce billet m’a permis de relativiser. C’est vrai que je m’attendais plus ou moins à cette situation. Enfin, je veux dire que je savais très bien qu’un jour on se verrais tous moins. Chacun fais sa petite vie, les gens se mettent en couple, habitent ensemble, font des projets. A force, on se voit moins et c’est normal.
    Le truc qui m’a fait de la peine, c’est la façon dont ça s’est passé. Je n’ai pas trop aimé leur attitude vis à vis de nous.

    Et puis c’est sans doute dur pour moi de digérer ça alors que mes seuls amis sont loin de là où je vis à présent, même si je ne désespère pas de m’en faire ici ;)
    .-= P1prenelle´s last blog ..Loin des yeux, loin du cœur ? =-.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

CommentLuv badge