Le jour où Petit Ours est sorti de sa tanière (2e et dernière partie)

 

Vous avez du bol, j'ai faillis faire 3 parties !!! :D

 
[Rappel : Il est environ 2h en ce dimanche 26 aout. Nous venons d'arriver à la maternité]
 
 
Après 45 minutes de monito, les choses n'ont pas beaucoup évoluées… La sage-femme me pose le cathéter et nous fait monter dans une chambre. Elle m'explique que si à 6h rien n'a bougé, je serais "déclenchée".
 
Je m'installe dans le lit (qui s'avèrera inconfortable au possible), M. l'Ours dans un fauteuil tout aussi confortable… La sage-femme me conseille de dormir.
Sauf qu'entre les contractions, le lit pas top, les différents bruits dans les couloirs, le stress, je ne parviens bien évidemment pas à fermer l'œil.
 
6h: une sage-femme entre sans ménagement dans la chambre, m'installe le monito puis s'en va.
Avec M. l'Ours, on regarde les chiffres rouges du rythme cardiaque de notre bébé. Au début tout va bien et puis les chiffres se mettent à baisser… 50, 30, parfois aucun chiffre n'apparait. On se dit que c'est peut-être le capteur qui s'est fait la malle et on appelle la sage-femme. Sauf que le capteur est bien en place. Ce qui veut dire que les chiffres sont bien ceux du rythme cardiaque de notre Petit Ours.
 
C'est la panique !!! Une 2e sage-femme arrive. Elle me dit : "On va vous descendre au bloc" et à M. l'Ours: "Suivez-nous Monsieur". Et moi je dis à M. l'Ours de prendre le petit sac où j'avais soigneusement mis les vêtements que je voulais mettre à notre Petit Ours pour sa venue parmi nous. (Comme quoi je ne perds pas le Nord…)
 
Là, débute le rallye entre les couloirs de la maternité, puis dans l'ascenseur. Je ne comprends pas trop ce qu'il se passe. [Au bloc ? ça veut dire qu'on va me faire une césarienne ? Mon Petit Ours ne va pas bien ?]
 
Bon, oui je me doutais bien qu'il y avait un souci. Pour preuve c'est nous qui avons réagi en voyant les chiffres baisser, c'est bien qu'on pensait qu'il se passait quelque chose de pas normal. Mais sur le coup, je crois que j'ai complètement bloqué. Plus rien n'est sorti de ma bouche après que j'ai dit à M. l'Ours de prendre le sac, et mes yeux étaient grands ouverts, regardant tout le personnel s'agiter sans trop le voir vraiment.
 
On arrive en salle d'accouchement. La sage-femme me remet un monito à l'arrache : Elle le tien avec ses mains. Les chiffres s'affichent sur l'écran. Ils sont de nouveaux normaux…
 
Tout le monde se remet à respirer…sauf moi (et M. l'Ours sans doute). Je suis complètement hagard tandis que la sage-femme fixe le monito. Elle voit ma tête. Comprend que j'ai bien flippé ma race et s'excuse de nous avoir fait peur, mais qu'il fallait aller vite au cas où il aurait fallu faire sortir fissa Petit Ours. Soit.
 
L'obstétricien arrive. Il m'explique que comme l'irrégularité cardiaque n'est plus là et que mon col est (enfin) favorable, il serait dommage de ne pas attendre un peu pour voir si un accouchement par voie basse est possible.
 
Avec M. l'Ours, on se retrouve seul en salle d'accouchement. Et je me mets à pleurer (les hormones encore ^^) de peur, de soulagement bref. Et c'est ce que je dis à M. l'Ours en sanglotant : "Ils m'ont fait peur" ces cons !!! (Non, ça je ne l'ai pas dit).
 
C'est le changement de garde. Une nouvelle équipe prend sa place, il doit être aux alentours de 8h.
 
Les choses n'avancent pas terrible et le cœur de notre Petit Ours fait de nouveau le yoyo.
 
L'obstétricien (le nouveau) vient nous voir. Il nous explique que les contractions ne plaisent pas du tout à Petit Ours et qu'à son avis, il vaudrait mieux le "sortir" maintenant qu'il est en forme plutôt qu'attendre et de devoir le faire en urgence.
 
J'accueille cette solution avec soulagement. D'une, parce qu'avec toutes ces émotions, je n'ai qu'une hâte : avoir enfin mon Petit Ours dans les bras et que tout soit terminé (et bien tant qu'à faire). De deux parce que j'avais tellement peur de l'accouchement qu'une césarienne finalement ça ne me dérange pas du tout, mieux ça m'arrange (sur le moment parce qu'après j'ai bien flippé une fois au bloc…).
 
On me prépare pour le bloc = on me badigeonne de Bétadine.
 
Un bisou à M. l'Ours et hop, on m'emmène.  
 
Arrivée au bloc, ça caille un max…
 
Toute l'équipe est déjà là sauf (je vous le donne en mille) l'anesthésiste !!
 
Il est 9h. Toute l'équipe se prépare. Je tremble de froid et de peur. Limite je claque des dents. En plus les contractions sont toujours là, bref c'est pas la joie. Heureusement l'assistante de l'anesthésiste (en plus d'être à l'heure, elle) est restée avec moi tout le temps de l'attente à me poser des questions histoire de me changer un peu les idées.
 
9h20: l'anesthésiste arrive (enfin).
 
9h25: Rachianesthésie ok et même pas mal.
 
9h30: J'entends pour la première fois la voix de mon Petit Ours. Tout va bien, il va bien, je mentirais en disant qu'aucune larme n'a roulé sur mes joues. La sage-femme l'emmène dans un petit espace à quelques mètres. Comme je n'ai pas mes lunettes, je ne fais qu'apercevoir un petit corps gigoter à travers la vitre. L'assistante de l'anesthésiste me dit qu'il est magnifique.
 
Dixit l'obstétricien, on a bien fait de faire une césarienne = En gros, il était temps de le sortir !!
 
9h40 : Après un rapide contrôle technique et un nettoyage express, la sage-femme me ramène Petit Ours et me le met contre mon épaule. Immédiatement, il s'arrête de pleurer. Je découvre mon fils et c'est vrai qu'il est magnifique.
 
9h50 : La sage-femme récupère Petit Ours pour l'amener à son papa.
 
10h : Je suis en salle de réveille, déjà mes jambes commencent à sortir de leur léthargie.

10h30 : Je suis de retour en salle d'accouchement où je retrouve M. l'Ours et Petit Ours. Ça y est nous sommes une famille.
 
 
 

4 thoughts on “Le jour où Petit Ours est sorti de sa tanière (2e et dernière partie)”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

CommentLuv badge